Protection respiratoire

En vertu du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST), une protection respiratoire est indispensable lors de la présence de bactéries, gaz, vapeurs, poussières et contaminants. Nous offrons une formation dynamique à vos travailleurs et procédons par la même occasion aux tests d’ajustements qualitatifs – EAQL (Fit test) requis pour s’assurer qu’ils porteront le bon équipement.

Formation sur les appareils de protection respiratoire (APR)

Une formation d’APR vous assurera que vos employés connaitront les raisons justifiant le port d’un appareil de protection respiratoire et développeront les habiletés requises concernant cet équipement. De plus, cette formation vous permettra une conformité à la norme CSA – Z94.4 la plus récente et au Règlement sur la santé et sécurité du travail (RSST).

Contenu:

  • Règlementation
  • Présentation du programme de protection respiratoire appliqué dans votre entreprise
  • Types de contaminants
  • Variété des APR
  • Entretien, inspection, nettoyage et entreposage des APR
  • Utilisation des APR; vérification des ajustements, essais d’ajustements

Questions fréquemment posées concernant les essais d’ajustement

Fit test / Test d’ajustement respiratoire / Essai d’ajustement : Trois manières de nommer le même essai d’ajustement.

1.    Qu’est-ce qu’un essai d’ajustement?

C’est un test qui permet de vérifier que votre appareil de protection respiratoire (aussi appelé APR) est bien ajusté à votre visage et qu’il forme une barrière étanche empêchant les contaminants de pénétrer votre espace respiratoire. La norme CSA Z94.4-93 encadre ces essais au Québec. La version CSA Z94.4-02 concerne les entreprises soumises à la juridiction fédérale : port, douane, etc.

2.    Qui doit passer un essai d’ajustement?

Toutes les personnes qui doivent porter un masque ajusté car leur travail les expose à différents contaminants, selon le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) et la norme Z94.4-93 Choix, utilisation et entretien des respirateurs de l’Association canadienne de Normalisation (CSA). L’essai d’ajustement est requis dès que vous devez porter une pièce faciale filtrante approuvée par le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), que ce soit un masque de type N95, un demi-masque réutilisable en élastomère, un masque complet ou un appareil de protection respiratoire autonome (ARA).

3.    Est-ce que je dois passer un essai pour porter un masque de procédure?

Non car ce type de masque n’offre pas de pièces faciales ajustées comme les masques de type N95. Cependant, nous vous encourageons fortement à suivre une formation concernant l’utilisation et la manipulation du masque de procédure.

4.    Comment fonctionne l’essai en période Covid-19?

  • La journée à laquelle l’essai doit avoir lieu, la personne responsable doit valider l’état de santé des personnes présentes. Si une d’elles présente des symptômes, elle est retirée du milieu de travail et le protocole Covid-19 de l’entreprise est appliqué.
  • À notre arrivée, nous portons un masque.
  • Toutes les personnes concernées par l’essai sont réunies en respectant les consignes de la santé publique. Lorsque le 2 mètres de distance ne peut être respecté, toutes les personnes portent un masque.
  • Une fois les présences prises, la formation débute. La première heure est consacrée à cette formation qui vous explique le fonctionnement du masque, ses particularités et les consignes d’usage de manipulation, nettoyage et entreposage.
  • Après la formation, les personnes se présentent une à la foi pour l’essai avec le masque proposé par l’employeur. Il y a 2 types d’essais possibles : qualitatif ou quantitatif. Lorsque le résultat est concluant, la personne quitte avec sa carte de réussite qui indique le modèle de masque qui lui convient.
  • Entre chaque personne, les équipements utilisés sont nettoyés adéquatement.
  • Lorsque toutes les personnes ont été vues, le formateur communique les résultats au client.
  • Nos formateurs s’assurent de bien nettoyer l’espace utilisé avant de quitter.

5.    À quelle fréquence doit-on refaire un essai d’ajustement?

Selon la norme CSA Z94.4, la version 2018 recommande au moins tous les 2 ans (article 7.1.3) ET lorsqu’il y a une modification au niveau du visage.

6.    Quelle est la différence entre qualitatif et quantitatif?

Qualitatif (EAQL): Détection sensorielle à l’aide d’un produit tel que la saccharine, le Bitrex (Benzoate de Dénatonium) ou de fumée irritante (recommandé par le NIOSH).

Vous portez votre masque et une cagoule sur la tête. Nos formateurs sont toujours à proximité de vous, à moins de 2 mètres, donc aussi avec un masque. Le formateur vous fera faire différents mouvements de tête en pulvérisant une solution sucrée ou amère. Si la solution est détectée, le test est échoué car cela signifie que le modèle de masque n’est pas adapté à votre visage. Un nouveau masque peut être essayé, si vous avez plusieurs modèles à votre disposition.

Quantitatif (EAQN): Mesure l’efficacité du joint d’étanchéité à l’aide d’un agent d’essai et d’une machine permettant le calcul précis de l’infiltration.

Vous portez votre masque et une tubulure est raccordée de votre masque à une machine (PortaCount Respirator Fit Tester, modèle 8048). La machine vous demandera de faire différents mouvements de tête. Elle permet de mesurer quantitativement l’infiltration au moyen d’un système de détection. L’appareil est spécialement conçu pour mesurer la quantité de contaminants qui pénètre à l’intérieur de la pièce faciale de l’appareil de protection respiratoire. On compare la concentration du contaminant dans l’air ambiant avec la concentration à l’intérieur de la pièce faciale pour déterminer le facteur de protection offert par la pièce faciale. Cette méthode, qui répond à la norme CSA z94.4 la plus récente, est la plus précise. Elle consiste dans le décompte de la condensation des nucléis (PortaCount : respirator fit tester de la compagnie TSI).

Nous préférons la méthode quantitative puisqu’elle permet une évaluation mécanique, sans interprétation du formateur, ni sujette à la perception gustative de la personne qui porte le masque mis à l’essai.

Nous possédons les équipements requis et l’expertise.